Acouphènes pulsatiles cervicales : traitement et prévention

Il est connu à présent que certaines fonctions du corps humains peuvent subir le niveau de la tension musculaire de manière directe. Cela dit, il faut savoir que les tensions cervicales peuvent tout aussi bien impacter nos perceptions et causer des acouphènes entre autres pathologies. A travers ces quelques lignes, nous nous intéressons à cette question pour vous éclairer le plus possible sur les acouphènes pulsatiles cervicales.

Les acouphènes somatosensoriels

On appelle des acouphènes somatosensoriels les symptômes relatifs au cou, à la mâchoire, au visage ou alors à la nuque. Minoritaires (environ 7 % des patients souffrent des acouphènes), ils s’accompagnent parfois de migraines, de vertiges ou de douleurs.

Acouphènes pulsatiles cervicales

La causalité cervicale

On décompte 7 vertèbres cervicales (que l’on numérote de C1 à C7) dans le cou du corps humain. Elles servent à la mobilité gestuelle de la tête mais  sont plutôt fragiles. Si bien qu’un traumatisme ou un dysfonctionnement est capable de les impacter. De là, plusieurs types de troubles plus ou moins graves peuvent subvenir.

On peut en citer :

  • Les céphalées ;
  • Les névralgies faciales ;
  • Les vertiges ;
  • Les insomnies ;
  • Les douleurs à l’épaule ;
  • Et les acouphènes.

L’arthrose cervicale

Il s’agit d’un phénomène relatif au rhumatisme. Sa principale caractéristique est un dommage au niveau du cartilage dans les articulations, ce qui amène à une difficulté pour bouger aisément. Cela peut par ailleurs former des ostéophytes, des excroissances des os, et exercer une pression sur les artères vertébrales. Le flux du sang diminuera donc du cerveau et les acouphènes pourrons apparaître quand cette diminution atteindrait les zones se trouvant autour des oreilles et du cou.

L’entorse cervicale

Ici, le traumatisme se localise plutôt dans la zone des vertèbres cervicales au niveau du cou. Il peut subvenir à cause d’un mauvais oreiller, une mauvaise posture ou alors d’un faux mouvement. Le torticolis, entre autres, peut provoquer indirectement les acouphènes.

Traiter les acouphènes cervicales en normalisant la tension musculaire

Plus il y a de tension sur les vertèbres cervicales plus les acouphènes vont s’intensifier. De ce fait, il est conseillé d’apaiser cette zone en travaillant sur l’enrobage des muscles qui constituent cette dernière. D’autre part, on peut pratiquer des exercices spécifiques sur les muscles sous-occipitaux (également connus sous le nom de muscles verniers) qui permettent les mouvements fins de la tête dans le but de les rendre plus souples.shéma/Acouphènes pulsatiles cervicales

A titre d’exemple d’exercice, il est possible de faire tourner la tête autour de l’articulation atlanto-occipitale qui est la première vertèbre cervicale.

Aussi, il est possible de travailler sur les points Gâchettes et Sensibles. Il s’agit de pressions digitales (s’aidant de ses doigts) sur les points Gâchettes Myo-faciaux et les points Sensibles. Au niveau des mêmes points, les injections d’anesthésiants ou de stéroïdes peuvent également êtres bénéfiques contre les acouphènes. Cela soulage la douleur cervicale en premier lieu en éliminant temporairement ou définitivement le niveau de la tension musculaire.

Bien qu’il eu été démontré que cette méthode puisse diminuer ou parfois supprimer les symptômes des acouphènes sur plusieurs patients, elle reste incertaine car elle n’a pu être testée que durant une courte période de maximum quatre mois.

Traiter les acouphènes pulsatiles cervicales avec un massage

Il n’est pas possible d’avoir besoin de détendre un muscle sans penser à le masser. Le massage au niveau des muscles situés dans la zone cervicale peut s’avérer bénéfique pour soulager les acouphènes.  Si vous en souffrez, nous vous conseillerons d’essayer de réduire les tensions se situant autour du cou, de la nuque et des trapèzes.

Acouphènes pulsatiles cervicalesPour ce type de massages, l’utilisation d’huiles essentielles à l’instar de celle du pin, du romarin, du genièvre ou de la lavande. Cela aura pour effet d’apaiser encore plus les muscles. En plus de rendre le musque moins rigide en en neutralisant les tensions, les différentes techniques ancestrales de massage servent à stimuler ce dernier pour y améliorer la circulation du sang.

Dans la même optique, on peut également essayer de chauffer le muscle en plaçant un coussin chauffant ou une bouillote sur la zone. Attention, cette dernière ne doit pas être brûlante. Ici aussi, la circulation sanguine sera stimulée et la raideur du muscle réduite.

Nous venant du Yoga, le geste de Brahma est un exercice très efficace contre les acouphènes pulsatiles cervicales. Il suffit alors de faire pivoter sa tête lentement de gauche à droite durant plusieurs cycles. L’exercice recommande de maintenir son nez sur une ligne droite. Pour cela, imaginez un fil droit au niveau de votre nez et maintenez-y ce dernier. Veillez aussi à ce que votre tête ne dépasse pas votre épaule car l’exercice doit rester agréable sans provoquer d’autres tension.

Prévenir les acouphènes pulsatiles cervicales

Tout le monde le sait, il vaut mieux prévenir que guérir. Pour éviter donc que les tensions et douleurs cervicales ne reviennent, il convient d’adopter quelques gestes et d’en abandonner d’autres. Voici alors quelques pratiques pour cette stratégie permanente à suivre :

  •  Remontez l’appui-tête quand vous conduisez pour ne pas fatiguer les muscles de la nuque ;
  • Levez-vous et bougez aussi fréquemment que possible durant la journée si vous travaillez dans un bureau ;
  • Téléphonez avec un kit mains libres pour ne pas contracter vos muscles au cou ou au épaules ;
  • Veillez à ce que les sièges où vous vous asseyez soient dotés d’un dossier ;
  • Veillez à bien plier vos genoux lorsque vous soulevez des objets lourds.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.