Nouveau traitement pour les acouphènes : tout savoir !

Beaucoup de personnes souffrent dans leur quotidien de divers maux qui les handicapent en les empêchant de vivre sereinement, comme c’est le cas pour les acouphènes. Ces sons pénibles, obsédants et quelquefois douloureux leur gâchent la vie. Toutefois, il existe divers traitements pour les soulager en leur permettant de retrouver une bonne qualité de vie, on va s’intéresser aux plus innovants, ceux qui laissent percevoir une lueur d’espoir de s’en débarrasser définitivement.

Qu’est-ce que des acouphènes ?

Il s’agit de bruits qui sont dans la plupart des cas aigus sifflant ou bourdonnant dans la tête des individus qui en souffrent, entendus dans une ou bien les deux oreilles ou encore dans la tête. Ces sons sont perçus de façon plus ou moins permanente sans qu’il y est pour autant une quelconque source sonore extérieure pouvant les expliquer. 

acouphenesPour être plus explicite, les acouphènes sont produits par les structures nerveuses de l’oreille sans la présence d’aucun stimulus externe, et c’est là qu’on parle d’acouphène subjectif. De plus, ces bruits sont plus ou moins perçus selon l’environnement puisqu’ils sont plus perceptibles dans le calme et ils s’amoindrissent dans des environnements sonores plus importants.

Cela dit, il y a un autre type d’acouphènes, ce sont les objectifs et ils sont plus rares correspondant aux bruits d’origine se trouvant à  l’intérieur du corps. Ces sons sont bien audibles par les individus qui se trouvent à l’extérieur et il est possible de les traiter à condition de détecter la cause.

Quels sont les symptômes des acouphènes ?

Il faut savoir qu’il existe divers types de sons que les personnes souffrant d’acouphènes peuvent entendre. On retrouve alors :

  • Les sifflements sont des sons qui sont aigus avec une fréquence spécifique telle une note de musique très aiguë correspondant dans la plupart des cas à une perte de l’audition sur cette même fréquence ;
  • Il y a des bourdonnements qui sont des grondements plus graves correspondant cette fois-ci à une baisse de l’audition dan les fréquences graves ;
  • Pour les chuintements, ce sont des bruits qui sont plus ou moins aigus correspondant à un mélange de fréquences avec la perte de l’audition qui est située sur ce même mélange. Les sons ressemblent à ceux produits par une cocotte minute.

En outre, il est important de souligner que lorsque le niveau de gêne est plus important cela implique que les personnes atteintes d’acouphènes vont développer d’autres symptômes tels le stress ou encore l’anxiété, l’insomnie avec un sentiment d’être impuissant, une irritabilité, la dépression en plus d’une fatigue ou bien d’un épuisement.

Toutefois, pour ce qui est de la perte auditive, il ne s’agit pas d’un symptôme de l’acouphène mais plutôt une cause et cela dans 90 % des cas.

Quelles sont les causes des acouphènes ?

L’entente d’acouphène n’est pas une maladie mais plutôt un symptôme qui est lié à la perte auditive. Diverses hypothèses sont soulevées, selon certains spécialistes il s’agit d’un signal fantôme qui est généré par le cerveau pour répondre à un endommagement de cellules de l’oreille interne. Pour ce qui est de l’autre hypothèse, elle évoque, quant à  elle, un dysfonctionnement du système auditif central avec des facteurs génétiques qui pourraient être à l’origine de ce trouble dans certains des cas.

Cependant, les facteurs qui sont le plus souvent liés à l’apparition des acouphènes sont :

  • Une perte de l’audition qui est attribuée au vieillissement chez les sujets âgés ;
  • Lorsque les adultes sont exposés à un bruit excessif.

En outre, d’autres causes sont possibles, comme les personnes qui prennent certains médicaments risquant d’endommager les cellules de l’oreille interne ou bien un traumatisme crânien, une blessure au cou mais également certaines maladies et troubles ainsi que des spasmes du muscle stapédien ou un canal auditif obstrué par un bouchon de cérumen.

Ainsi, quelle que soit l’origine des acouphènes, ils sont liés au dysfonctionnement des cellules ciliées de la cochlée qui ont la responsabilité de transformer les sons en impulsions électriques. Lorsqu’elles sont endommagées à cause d’un son trop fort, elles vont émettre toutes seules des impulsions électriques qui vont faire croire au cerveau qu’il s’agit d’un son bien réel.

Nouveaux traitement des acouphènes

Les traitements existants pour les acouphènes permettent aux patients de réduire seulement ce fardeau mais ne l’éliminent pas complètement.

En effet, les thérapies permettent une amélioration de la qualité de vie en recourant notamment :

  • A des thérapies cognitivo- comportementales ;
  • Avec la prise de certains médicaments ;
  • En tentant de masquer les acouphènes ;
  • Il est possible d’utiliser des thérapies acoustiques d’habituation ;
  • Des séances d’ostéopathie, de physiothérapie et de kinésithérapies améliorent aussi certaines catégories d’acouphènes ;
  • Les prothèses auditives donnent également des résultats satisfaisants.

Additivement à cela, il y a un  nouveau traitement mais qui ne concerne que l’acouphène tonal qui est à une fréquence caractéristique. Il s’agit de la neuromodulation qui est une méthode permettant de s’attaquer à l’origine du trouble. Elle vise la correction des connexions cérébrales qui sont incorrectes.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.