Maux de tête grossesse : quelles sont les causes de ces migraines ?

Il n’est pas rare qu’une femme enceinte souffre de maux de tête, notamment lors des 2 premiers mois. Cela est tout à fait normal et est dû principalement aux perturbations hormonales : le corps a besoin d’un certain temps d’adaptation pour accueillir ce petit être blotti dans le ventre. Cependant, il faut apprendre à reconnaître certains signes d’alerte.

Alors que dans la plupart des cas, ces migraines disparaissent au cours de grossesse, elles peuvent persister chez certaines femmes et causer de véritables inconvénients. Heureusement, il existe des remèdes tout à fait adaptés à une femme enceinte. Nous vous expliquons ci-dessous.

Les causes des migraines de grossesse

Alors qu’une grossesse réduit les risques de migraines chez la plupart des femmes, certaines d’entre elles voient leurs douleurs (tension notamment) s’intensifier jusqu’à devenir insupportables.

Il arrive même qu’une grossesse provoque des crises de céphalées chez des femmes qui n’ont en jamais eu. Mais rassurez-vous, cela est un symptôme fréquent.

L’une des premières causes de ces céphalées (ou maux de tête) réside dans les modifications hormonales. En étant enceinte, le corps subit de grands changements. Que vous le souhaitiez ou pas, votre bébé est considéré comme un corps étranger et votre organisme a besoin de s’adapter à la situation. migraine grossesse

De même, la circulation sanguine augmente à cause des changements physiologiques et la pression artérielle n’est plus aussi stable. L’hypoglycémie et la déshydratation jouent également un rôle : en nourrissant le fœtus, vos réserves glucidiques s’épuisent plus vite qu’en temps normal et cela peut se traduire par des migraines. A tout cela s’ajoutent la fatigue, le stress et l’anxiété psycho-émotionnelle.

Avoir des maux de tête est-il signe de grossesse ?

Les maux de tête de grossesse se déclarent par des petits lancements modérés et bilatéraux et une tension sur les deux tempes ; ils apparaissent souvent dans les premiers mois ou vers la fin de la grossesse. Sauf dans des cas extrêmes, ils sont supportables et disparaissent totalement au cours du 3éme mois. A l’opposé, une migraine classique se caractérise par une douleur intense sur un seul côté du crâne, souvent accompagnée de nausées et d’intolérance au bruit et à la lumière.

Cependant, ces céphalées ne peuvent aucunement être considérées comme un signe de début grossesse fiable ; de même, elles ne peuvent pas indiquer le sexe du bébé. Il s’agit seulement d’un élément secondaire dans un tableau plus large, incluant un retard du cycle menstruel, fatigue, nausées et douleurs à la poitrine.

Faut-il s’inquiéter d’être enceinte et avoir mal la tête ? nos conseils

Bien qu’avoir mal à la tête est fréquent chez une femme enceinte et ne constitue généralement aucun danger pour la mère et son bébé, certains signes peuvent donner lieu de s’inquiéter. C’est le cas, par exemple, si vos douleurs persistent toujours après 20 semaines de grossesses, si elles sont sévères, ou accompagnées par d’autres symptômes. Ces signes annoncent souvent une pré-éclampsie, une complication liée à de l’hypertension pouvant provoquer la perte du fœtus. Il est nécessaire d’aller demander conseils auprès d’un medecin généraliste avant d’en arriver là.

Voici les symptômes auxquels il faut être vigilant et lesquels nécessitent la consultation d’un médecin généraliste au cas où ils se manifestent :

  • Maux de tête intenses durant plus de 3 jours accompagnés de fièvre ;
  • douleurs à l’estomac ou en dessous des côtes ;
  • des vomissements alors que vous avez dépassé le premier semestre de grossesse ;
  • vertiges, vision embrouillée avec une grosse fatigue anormale ;
  • apparition d’enflures au visage, aux mains, aux chevilles et aux pieds.

Quels médicaments pour une céphalée de grossesse ?

L’automédication en guise de traitement est fortement déconseillée pendant une grossesse : dans le cas contraire, les répercutions sur la santé du bébé peuvent être irrémédiables. Si vous souffrez de douleurs et de maux de tête, il vaut mieux consulter un médecin généraliste afin d’obtenir un traitement adéquat. Celui-ci vous prescrira le remède le plus adapté à votre état physiologique.Maux de tête grossesse

Voici ce qu’il faut savoir concernant les médicaments à prendre en traitement pour une migraine associée à une grossesse :

  • Le paracétamol : c’est l’antalgique le plus préconisé pour une grossesse, il est efficace et ne provoque aucun effet secondaire, veillez seulement à respecter le dosage ;
  • l’aspirine et l’ibuprofène : ne peuvent être prescrits que durant les 5 premiers mois et à des dosages bien spécifiques, au-delà, leur prise est formellement  contre-indiquée ;
  • les anti-inflammatoires : sont formellement interdits, leur utilisation est même fortement déconseillée dès le début de grossesse car pouvant provoquer une naissance prématurée.

Soulager ses maux de tête de grossesse

Il existe de nombreuses solutions pour soulager vos maux de tête de grossesse sans passer par la médication. Ces alternatives sont même fortement recommandables car ne présentant aucun effet secondaire sur votre bébé. Au contraire, elles boosteront votre état de santé ! En voici quelques unes :

Une bonne alimentation

En étant enceinte, des modifications dans votre régime alimentaire s’imposent. Il est important de minimiser votre consommation de sucre, cause première de migraine. Prenez à la place des aliments énergisants : les barres de céréale, les bananes ou des fruits secs. Essayez de minimiser les sensations de faim et prenez des petites collations en cours de journée, un fruit ou des biscuits.

Contrairement à une idée reçue, le café n’est pas à bannir. Il vous suffit simplement de diminuer votre consommation et vous limiter à une tasse. Pensez également à bien vous hydrater.

Compresses mouillées

Un vieux remède simple et efficace contre les céphalées de grossesse, est d’appliquer une compresse mouillée sur votre front tout en restant allongée au calme.

Séances de massage

Une femme enceinte a droit au bien-être encore plus qu’avant ! Prenez donc soin de vous, et réservez des séances de massage. Ou alors, massez-vous la tête, les tempes et la nuque en sortant de douche. Cela vous aidera à vous détendre et minimisera les risques de migraines.

Tisanes et infusions

Malgré tous leurs bienfaits, les infusions ne sont pas très recommandables pour une femme enceinte. En effet, certaines herbes médicinales possèdent des propriétés contre-indiquées pour une grossesse. C’est le cas par exemple de la sauge et du fenouil : leur effet laxatif pourrait provoquer une naissance prématurée ou même un avortement. Privilégiez des infusions de tous les jours : la menthe, la camomille ou même le thé. Seulement, n’en abusez pas !

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.