Homéopathie et fertilité : est-ce une bonne solution ?

La fertilité reste un sujet relativement sensible dans notre société, que ce soit du côté de la femme ou de l’homme, avec diverses problématiques qui peuvent surgir sur plusieurs axes. On vous parlera dans le sujet qui suit des méthodes pour améliorer la fertilité, notamment en passant par des solutions apportées par l’homéopathie en présentant les caractéristiques de cette dernière.

L’homéopathie peut-elle réellement booster la fertilité ?

L’homéopathie est un moyen thérapeutique qui se base sur le fait de prodiguer certaines substances à des mesures extrêmement basses pour influer sur les maux en présence. Il s’agit d’une pratique de médecine dite alternative qui fait encore de nos jours débat,  mais reste néanmoins utilisée par une certaine partie de la population.

homéopathie-fertilité

Cette méthode va se bâtir sur trois principes primordiaux qui sont :

  • La loi de similitude ,
  • Le principe de globalité ,
  • Le principe d’infinitésimalité.

Il s’agit en principe d’utiliser des substances à des doses infinitésimales qui peuvent provoquer des troubles similaires à ceux que l’on souhaite guérir. Cette option a été démontrée comme ayant des résultats sur environ 30% des patients soignés sur les très nombreuses études qui ont pus être menées sur le sujet au fil des dernières années.

En ce qui concerne la fertilité, l’homéopathie propose également des solutions notamment via des séances d’acupuncture, des régularisations de cycles ou bien des remèdes à base de produits naturels.

Modalités d’un suivi de traitement homéopathique pour la fertilité

Les traitements que proposent les homéopathes sont souvent prescrits pour la femme afin que la conception de l’enfant se fasse dans les meilleures circonstances possibles. Ces derniers vont par exemple chercher à faire en sorte de réguler le cycle ou accompagner psychologiquement les patientes pendant la période où celles-ci essaient d’enfanter. Dans ce cadre, ces derniers vont prescrire des doses de Folliculinum, de Progesteronum ou d’Ovarinum afin d’aider à stabiliser les cycles menstruels.

homéopathie-fertilité

Ils peuvent également opter pour du Gelsemium concernant la partie de stress liée aux différentes tentatives de procréation qui peuvent parfois durer plusieurs mois. Concernant les hommes, il sera surtout question d’améliorer la qualité globale du sperme en faisant de l’exercice, en évitant le tabac ou l’alcool et en surveillant scrupuleusement son régime alimentaire notamment sur tout ce qui comporte des graisses saturées.

Quand l’utiliser ?

Concernant les potentiels troubles qui peuvent toucher à la fertilité, que ce soit au niveau de la femme ou de l’homme, l’homéopathie peut être directement utilisée pour les traiter ou bien venir compléter l’allopathie, surtout dans des cas de pathologies organiques. On trouvera également des mixtures ou mélanges divers basés sur des principes d’homéopathie dans des pharmacies qui sont titrés comme spécifiquement conçus pour la fertilité. Il sera toutefois plus conseillé de directement prévoir une consultation avec un homéopathe si c’est la méthode que vous voulez tester.

Indications à suivre

Il existe un certain nombre de facteurs qui vont plus ou moins influer sur les hormones produits par le corps humain. Cette influence souvent négative peut parfois toucher à des hormones directement liées à la fertilité féminine ou masculine. L’homéopathie viendra donc stabiliser la sécrétion de ces hormones en suivant des traitements adaptés. Il peut également arriver que des méthodes plus directes soient choisies à l’image du stimuli de la glaire cervicale qui permet en fin de parcours de faciliter le passage des spermatozoïdes.

Les possibles causes d’infertilité que peut aider l’homéopathie

Une infertilité a autant de chance d’arriver chez l’homme que chez la femme, avec également une proportion des cas où ce sont les deux qui sont en cause. Le premier aspect qui touche à la fertilité masculine est probablement celui de la qualité du sperme qui peut aussi bien être affecté par des facteurs extérieurs comme les perturbateurs endocriniens que par des facteurs internes, comme des pathologies. La femme quant à elle aura surtout une baisse significative de la capacité de reproduction à partir de l’âge de 35 ans sachant qu’au bout de 5 ans cette même capacité va descendre en dessous de 10%. Les deux sexes peuvent de plus, être touchés par des problématiques liées à des causes génétiques qui elles, sont bien plus complexes voire impossibles à guérir.

Troubles chez la femme

Outre la notion de l’âge qui joue un rôle majeur très tôt chez la femme, on peut trouver d’autres caractéristiques qui présentent des risques pour la fertilité, comme les différentes lésions qui touchent la zone tubo-péritonéale où se situent les trompes de Fallope. homéopathie-fertilité

Les MST ainsi que certaines maladies chroniques telles que le diabète sont aussi susceptibles de provoquer des effets de la sorte. On notera dans le même genre, des complications beaucoup plus rares à l’image de l’endométriose où le tissu utérin va se créer sur la surface extérieure de l’utérus.

Problèmes de fertilité masculine

Dans la continuité des problèmes qui influent sur la fertilité de l’homme, on pourra nommer plusieurs complications, comme les troubles de l’érection, la faible quantité de sperme produit ou les anomalies urinaires. L’obésité va dans la même lignée être responsable d’une diminution notable de la qualité de la fertilité voire d’une complète infertilité. D’autres types d’altérations peuvent se produire, comme celles du tractus génital qui rendent quasiment impossible l’opération de dépôt du sperme lors d’un rapport.

Favoriser la fertilité avec une bonne hygiène de vie en parallèle de l’homéopathie

En plus de la thérapie homéopathique, tous les spécialistes s’accordent à dire que tout ce qui touche de près ou de loin à améliorer votre état de santé général, va contribuer d’une certaine manière à booster la fertilité. On notera dans ce registre le fait d’arrêter les mauvaises habitudes comme le tabac, l’alcool et surtout les substances illicites. Faire du sport assez régulièrement participe aussi à fortifier le corps et prévenir l’apparition de troubles qui peuvent éventuellement détériorer la fertilité.

A noter que tout ce qui peut endommager votre outil reproducteur va logiquement aussi être à éviter à l’image des pantalons trop serrés pour les hommes ou certains régimes alimentaires pour les femmes. Faites de plus attentions aux produits que vous consommez de façon générale et préférez les sources bio.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.