Qu’est-ce que l’entorse lombaire : ses symptômes et causes?

entorse lombaire

La lombalgie ou l’entorse lombaire, est principalement due aux étirements des muscles qui se trouvent dans la région lombaire (le bas du dos et plus précisément les 5 vertèbre). Les problèmes de dos sont en constante augmentation surtout ses dernières décennies, avec l’apparition de l’industrie. Mais ces dernières années, ces maux sont beaucoup plus liés à la position assise conditionnée par le travail au bureau.

Le dos soutient le reste du corps, il est donc beaucoup sollicité lors des mouvements. L’entorse lombaire elle, se produit lorsque les ligaments se déchirent de leur attaches.

Les symptômes

entorse lombaire

Ce qu’il faut savoir avant tout, c’est que l’entorse lombaire est un symptôme et non pas une maladie en elle même. Elle est cependant très fréquent. On peut la distinguer par :

  • Une douleur en bas du dos qui peut se propager le long de la colonne vertébrale jusqu’aux fesses, sans atteindre les jambes ;
  • Le bas du dos devient raide et les mouvements deviennent plus difficiles ;
  • Il est impossible de conserver une posture droite du fait de la rigidité du dos ;
  • On ressent des spasmes musculaires au repose comme à l’activité ;
  • La douleur persistent très longtemps : de 10 jours jusqu’à 15 jours.

Les causes

Les causes possibles de ces douleurs varient selon la maladie qui est à l’origine de ces douleurs :

  • Muscles : une myopathie ;
  • Tendons : une tendinite ;
  • Ligaments : une lombalgie ;
  • Disques intervertébraux : une hernie discale, discarthrose ;
  • Dégénérescence discale.

Il convient également d’ajouter à toutes ces atteintes anatomiques, que la colonne lombaire est sensible aux dépressions psychiques : c’est là que les détresses psychiques se focalisent.

Le diagnostic

Les moyens d’investigations connus (IRM, radiographie, électromyographie, tomodensitométrie….) sont limités et ne peuvent déceler que quelques unes de ces maladies. Le reste est considéré sous base hypothétique (atteintes ligamentaires, tendinites..).

Les traitements

entorse lombaire

Nombreux sont ceux qui croient que le repos est la meilleure solution pour ces problèmes de dos. Or, c’est complètement faux. La douleur n’est pas issue d’un dommage, le repos prolongé va mener à une diminution des forces des muscles et donc à la raideur, donc il va y avoir en plus de la douleur, de l’inconfort.

Le mieux est donc de bouger et pratiquer une activité physique. Les étirements des muscles aideront à diminuer et à soulager la douleur, la marche est particulièrement indiquée.

Les médicaments prescrits différent selon le type de l’entorse lombaire.

Lombalgie aiguë

Pour soulager la douleur sur une courte période, le médecin va prescrire de l’acétaminophèn type (Tylenol), des anti-inflammatoire non stéroïdiens soit de l’aspirine soit de l’ibuprofène (Motrin, Advil..), ainsi que des relaxants musculaires comme le Robaxacet.

Si la douleur persiste encore, le professionnel de la santé va devoir vous indiquer un anti douleur plus puissant comme les opiacés.

Il est très important de soulager ses douleurs, car dans le cas contraire le sujet souffrant développera une crainte des mouvements, ce qui va lui causer problème pour l’activité physique et son état va se dégrader davantage.

Lombalgie chronique

Le médecin va vous injecter du cortisone dans la zone lombaire qui souffre de douleur chronique.

La lombalgie chronique peut être due à la dépression, car la zone du dos et surtout le bas du dos, est un lieu de décompression des problèmes psychique. Dans ce cas, des antidépresseurs sont prescrits pour diminuer l’intensité de la dépression, mais également parce que ces médicaments possèdent un effet antalgique.

Seul, le traitement médicamenteux est insuffisant. Il faut accompagner votre traitement par une activité physique pour aider les tendons à retrouver leur élasticité.

Un programme de physiothérapie et de chiropractie sont conseillés.

Quelques conseils

Quelques facteurs favorisent la réapparition des douleurs. Donc, ces variables sont à contrôler même si on ressent plus de douleurs afin d’éviter leur réapparition.

Premièrement, il est très important d’avoir une bonne posture, car les positions inconfortables vont avoir un effet négatif sur la zone du bas du dos. Puisque le dos est le principal soutient du corps. Il également important de vérifier sa position au sommeil, les positions qui reposent le mieux le lombaire sont :

  • Couché sur le dos, avec un coussin sous le genou et sans oreiller sous la tête, ainsi qu’un petit coussin pour combler la zone creuse du dos ;
  • Couché sur le côté, avec les genoux repliés avec un coussin entre eux et un coussin sous la tête ;

De plus, lors de l’activité physique, privilégiez les exercices qui renforcent vos muscles dorsaux et abdominaux.

Laisser un Commentaire