Electrosensible : comment reconnaître cette maladie ?

Fazup - Réduit jusqu’à 96% votre exposition aux ondes - Fabriqué et testé en France

Vous souhaitez vous protéger des ondes ?

#
Patch Fazup
Acheter
Recommandé

De nos jours, nous sommes constamment entourés par les champs électromagnétiques aussi appelés CEM. Qu’ils proviennent des téléphones portables, des appareils électroménagers, des boitiers internet ou d’autres appareils, il est bien difficile de les éviter. De nombreuses personnes souffrent d’une maladie mystérieuse provoquée par les technologies sans fil, c’est l’électro sensibilité. Nous allons en parler à travers cet article en abordant tous les points à connaître.

Quels sont les principaux symptômes de l’électro sensibilité ?

electrosensible

Cette maladie, bien qu’elle soit reconnue comme telle, n’a pas été étudiée par les médecins, et ses symptômes ne sont pas clairement définis. Ainsi, en variant d’une personne à une autre, les symptômes de l’électro sensibilité peuvent inclure :

Maux de tête et ondes électromagnétiques

De façon générale, les douleurs liées à l’électro sensibilité ne sont pas ressenties d’un seul côté, ce ne sont donc pas tout à fait des migraines au sens médical. De ce fait, les médecins l’identifie en écartant d’abord les éventuelles causes de migraines telles que l’hypertension, les problèmes vasculaires, etc. Ces derniers sont évalués avec des examens cliniques : echo-doppler, IRM…

Une fois toutes les possibilités écartées, les médecins envisagent le fait que les maux de tête soient dus à l’électro sensibilité. Ces maux se manifestent souvent avec une raideur de la nuque et des troubles cognitifs. Dans la plupart des cas, ils ne peuvent pas être soulagés par de simples médicaments antidouleur.

Une fatigue chronique

La fatigue se manifeste souvent chez les patients qui souffrent de CEM. Elle peut être ressentie soit le matin au réveil (même avec une longue nuit de sommeil) ou même de façon quotidienne jusqu’à épuisement. Pour la reconnaître, il faut d’abord commencer par arranger son hygiène de vie afin d’éliminer toute les causes somatiques liées au symptôme de la fatigue.

Une atteinte cardiaque

Les médecins déconseillent souvent de mettre son téléphone portable dans la poche de sa chemise, ce n’est pas pour rien ! En effet, les arythmies (communément appelés troubles du rythme cardiaque) sont l’un des plus dangereux mais aussi des plus communs symptômes du syndrome d’électro sensibilité. Ce symptôme est particulièrement dangereux pour les personnes qui ont un pacemaker vu que ce dernier servira comme antenne pour les ondes. Des tests cliniques ainsi qu’un interrogatoire poussé permettront au médecin de déterminer s’il s’agit bien du CEM. Selon certaines études, la simple présence des patients devant une ligne à haute tension peut provoquer chez ces derniers une forte hypotension ou hypertension selon le type de patient ou même dans certains cas extrêmes, la mort du patient.

Des perturbations dermatologiques

L’un des symptômes les plus révélateur du CEM. Les perturbations dermatologiques et sensitives surviennent surtout au niveau du visage et des membres supérieurs, en voici les plus fréquents :

  • Picotements,
  • rougeurs,
  • fourmillements,
  • érythèmes ou même brûlures de second degré dans les cas extrêmes.

Chez la plupart des patients, ces symptômes sont fugaces et ne laissent pas de cicatrices. Ceci dit, on peut constater des nodules dermo-hyperdermiques chez certains malades atteints de CEM. Si ces symptômes sont accompagnés par d’autres troubles tels que des troubles de vision ou des faux vertiges, les médecins pourront confondre le syndrome avec la sclérose en plaque (SEP). Ce diagnostic sera écarté au fur et à mesure des tests cliniques nécessaires pour laisser place à la SICEM.

Les conséquences psychiatriques

Les ondes magnétiques n’atteignent pas de façon directe l’état psychique du patient. Toutefois, à cause du stress chronique ou encore de l’angoisse induits par leur mystérieux état de santé, de nombreux patients développent certaines conditions psychologiques, comme :

  • Les épisodes de dépression sévère,
  • une angoisse,
  • des crises de panique,
  • des troubles de comportement,
  • des hallucinations,
  • une confusion.

Dans ces cas-là, la majorité des médecins n’optent pas pour des médicaments, mais plutôt pour des sevrages de la moindre présence d’onde électromagnétique ainsi que les traitements naturels à base d’antioxydants.

Les problèmes ophtalmiques ou ORL

Une intolérance aux champs électro magnétiques peut induire à l’apparition de certains troubles visuels ou auditifs, souvent des acouphènes et une hyperacousie accompagnés dans la plupart des cas de faux vertiges. Afin de fixer un diagnostic, les médecins auront recours aux prises de sang et un audiogramme aidera à se prononcer avec un diagnostic final.

Douleurs musculaires

Comme nous l’avons précisé plus haut, les douleurs musculaires provoquées par les ondes électromagnétiques sont des douleurs du tronc; plus précisément, la nuque et le trapèze. La douleur peut être plus intense chez certains patients, au point de provoquer une fibromyalgie.

Des troubles du sommeil

Les champs électromagnétiques affectent de façon directe l’activité du cerveau, ce qui rend les insomnies un symptôme commun entre les électro sensibles. De nos jours, il est possible d’observer l’activité du cerveau directement avec un électroencéphalogramme, de nombreux médecins ont donc remarqué des perturbations lors de la phase du sommeil paradoxal.

electrosensible

Les études ont également prouvé que le taux de mélatonine produite est significativement réduit. Ces troubles de sommeil sont la causes des fatigues permanentes chez les patients mais pas que ! On constate également une faiblesse immunitaire ainsi qu’une perturbation hormonale chez ces derniers. Pour bénéficier d’un sommeil réparateur, les électro sensibles doivent mettre de coté chaque source d’ondes électromagnétiques existante.

Est-ce que l’électro sensibilité est considérée comme une maladie ?

Selon le Pr Scantamburlo : « on parle actuellement d’une intolérance environnementale idiopathique aux CEM », l’électro sensibilité n’est donc pas reconnue comme une maladie proprement dit.

L’organisation mondiale de la santé a publié un article en 2005 qui parle de certains symptômes qui peuvent être provoqués par les ondes électromagnétiques. Ceci dit, aucun lien n’a été trouvé entre l’apparition de ces symptômes et les ondes présentes au quotidien. C’est également le cas de l’agence nationale de sécurité de l’environnement (Anses) qui précise en 2013 que «  les conclusions de l’évaluation des risques ne mettent pas en évidence d’effets sanitaires avérés ».

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.