Aide à domicile avec financement APA

La perte d’autonomie et la solitude accompagnent généralement les personnes âgées qui, bien souvent, souhaitent vivre à domicile en dépit de cela. Pour éviter la complication des choses, il existe des aides financières mises en place spécialement.

Parmi elles, il est possible de citer l’APA qui s’obtient sous conditions d’éligibilité. Avant de demander cette aide à domicile, il est donc important de se renseigner sur elle. Découvrez tout ce qu’il faut savoir à son propos dans cet article !

Qu’est-ce que l’APA et comment l’obtenir ?

Avant de passer aux conditions d’éligibilité, aux montants perçus ou encore aux couvertures de l’APA, il est tout d’abord essentiel de comprendre ce que c’est réellement.

De ce fait, il faut savoir que l’APA, aussi connue sous le nom de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie, est une aide à domicile avec financement à destination des personnes âgées. Bien sûr, ces dernières ne sont pas toutes concernées, car ce sont surtout celles qui ont des soucis d’autonomie et des problèmes d’exécution de simples tâches de la vie qui sont visées.

Amelis propose un guide sur l’APA afin d’en apprendre davantage sur le sujet. Ceci étant dit, il est important de savoir que cette aide financière est accessible à partir de 60 ans.

Pour obtenir l’APA, plusieurs facteurs déterminants entrent en jeu. Parmi eux, il est possible de citer :

  • L’âge ;
  • La dépendance ;
  • La résidence.

Comme cité précédemment, pour être éligible à l’APA, il faut avoir au moins 60 ans. Pour ce qui est de la dépendance, elle est évaluée et déterminée grâce à une grille connue sous le nom d’AGGIR (Autonomie Gérontologie Groupe Iso – Ressources).

Bien évidemment, plus le niveau de dépendance est élevé, plus les montants de l’APA sont élevés, car les besoins sont plus importants.

Quelles sont les couvertures de l’APA ?

L’APA est une aide financière pour les personnes âgées à part entière. Elle réussit donc à avoir de nombreuses couvertures parmi lesquelles il est possible de citer :

  • Les interventions à domicile ;
  • Les aides techniques ;
  • Les adaptations du logement ;
  • Le droit au répit des aidants, etc.

Comme vous pouvez le constater, toutes ces aides permettent de rendre la vie à domicile possible pour les personnes âgées présentant quelques difficultés au quotidien.

Les interventions à domicile par exemple peuvent concerner plusieurs et différentes tâches. Il est possible de citer comme exemple le portage des repas, l’assistance à domicile, la blanchisserie à domicile, etc.

Pour ce qui est des aides techniques, elles concernent principalement tout ce qui est matériel comme les fauteuils roulants, les déambulateurs, les lits médicalisés, etc.

L’adaptation au logement quant à elle est plutôt explicite, car elle concerne avant tout les travaux nécessaires pour l’aménagement du logement.

Enfin, le droit de répit des aidants concerne principalement les aidants qui peuvent disposer de plus de temps libre. Cela est possible grâce à la disponibilité d’un accueillant familial.

Ceci étant dit, il est important de garder en tête que l’APA peut même être octroyée aux résidents des EHPAD. Cela est une excellente solution leur permettant de s’acquitter du tarif dépendance.

Quels sont les montants perçus par l’APA ?

Les montants perçus par l’APA sont déterminés par un barème de calcul spécial. Celui-ci est arrêté au niveau national.

Aussi, il est important de savoir qu’il change en fonction du niveau ou du degré de perte d’autonomie. Il en existe 4 au total qui sont connus sous le nom de GIR (de GIR 1 jusqu’à GIR 4).

Plus le degré de dépendance est proche du GIR 1, plus le plafond de l’APA est important. Bien entendu, il existe un calcul pour connaître les montants perçus tous les mois.

Celui-ci est relativement facile à calculer, car il suffit de soustraire la participation en fonction des revenus du tarif dépendance mensuel. Rappelons que ce dernier est appliqué au GIR de chacun.

Pour avoir une idée des plafonds, il est important de retenir que le groupe GIR 1 est plafonné à 1 807,89 € / mois, alors que le groupe GIR 4 l’est à 705,13 € / mois.

Maintenant que vous savez tout cela, il est temps pour vous de savoir que pour demander l’APA, toute une procédure est requise. Celle-ci comporte un formulaire dûment rempli ainsi qu’un dossier complet à envoyer aux autorités concernées.

Les demandes sont rapidement traitées pour que tout le monde puisse bénéficier des aides qui lui sont indispensables.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.